Et même le vent n'en a soufflé mot, appréciations de lecteurs

Fabienne (Finistère),recueil dévoré en peu de temps, recueil empreint d'émotions. Les écrits et l'histoire sont bien menés, on ressent la femme amoureuse à fleur de peau. On la suit jusqu'au terme du recueil. Les images sont présentes, on peut s'identifier facilement. J'ai beaucoup aimé, sincèrement. Toute rencontre n'est fortuite et celle-ci t'aura amené à écrire de jolies choses… Bravo !Bravo à Julie aussi, ses dessins sont tout en accord avec le titre du recueil et le fond… c'est “aérien”. Philippe (Suisse)"Le silence était vert, la lumière mouillée, tremblant le mois de juin était un papillon. quand par-delà le lac et les pierres,lorsque tu traversas midi, dans le domaine austral.Pablo Neruda.Continue, car tu as le don de décrire comme doit l’être le détour du chemin ou la douce courbe d’une épaule.Merci pour tes très beaux poèmes.Bizzzz.Véronique de la rue du Guéodet (Finistère),grâce au livre “Et même le vent m’en a soufflé mot” de Moca , j’ai renoué avec la poésie !Elle joue avec les mots et elle les place dans un ordre inattendu.Cela donne une valse d’images savoureuses.Elle crée un ricochet d’étincelles de plaisir à la lire.Moca a réussi une nouvelle façon d’honorer la poésie.Michel (Finistère),je me suis régalé avec ton livre, un condensé d'émotions … D'une absolue sincérité … Je me suis réjoui avec toi, j'ai souri avec toi, j'ai pleuré avec toi … Magnifique ! je le recommande chaleureusement à tous ceux qui passeront ici ! Bises. Maryna (Rhône-Alpes), Ma chère Moca, lire votre recueil a été un enchantement et un ravissement, tant vos mots sont limpides et votre coeur si généreux.Votre amie Maryna. Bernadette (Isère)),MOCA,dans ton livre “Et même le vent n'en a soufflé mot”, mes poèmes préférés sont :je demande ta main” : il me parle de cette façon ; oser être soi-même, aller au bout des choses!Tu m'avais dit ô tendre” : il relate tout ce qu'une femme peut entreprendre de grand pour l'homme qu'elle aime!Pourquoi” : il est touchant!“L'homme qui prend” : c'est le portrait du… coureur de jupon!“Chemins croisés” : je suis croyante, donc ce texte me plait!“Ecriture à deux mains” : j'aime bien la phrase “aujourd'hui le temps est dépassé, désormais les vagues se font câlines!”…Tes poèmes, bien alignés dans un ordre chronologique, permettent ainsi de suivre cette histoire d'Amour ... avec un grand A !C'est une très bonne idée d'avoir fait cheminer tous tes poèmes vers un récit ; celui d'une union SACREE!Le titre est original. C'est un très beau livre, avec des mots authentiques! Il a de la prestance, du cachet! Emmanuelle (Neuchâtel, Suisse)Que dire, devant la force des mots, des paysages... Ce merveilleux recueil m'a amené vers des horizons inconnus, m'a fait rêver.Merci pour tant de beauté.Amicalement,Diakaridia Togola (Mali) Merci de m'avoir informé de la réalisation de ton rêve. Je suis très content pour vous. A l'aube de cette année 2010, je souhaite qu'elle soit une année de réalisation des rêves nobles de tous les citoyens du monde. A vous Moca, je vous répète toute mon admiration. Je ne vous connais pas, mais à travers vos écrits, je vous sais une femme courageuse, battante, le coeur plein de joie, d'amour et toujours prête à partager. Ceux et celles qui arrivent à cultiver en eux cet état d'esprit, ont découvert, pour moi, le sens de la vie. merci une fois de plus ” amicalement. C'est craquant et courageux.Avec une touche bretonne et un délice sous les yeux... A découvrir d'urgence pour un hiver chaleureux et sensuel.A toutes les saisons même!Laurent Mornet (Bordeaux)

février 22, 2017

FEMMES D'ICI

Femmes d'ici
aux regards changeants
sous des ciels de granit

aux prunelles, tantôt bleues
tantôt gris tourterelle

Femmes d'ici
dont les yeux se teintent
en leurs étés

des couleurs chaudes
de la Toscane

🌼🌸🌞

février 11, 2017

MA VALISE (Extrait)

Ma valise est remplie
de voyelles qui caressent
de consomnes qui griffent
et puis, il y a toi
je te la donne, prend là !
fais en ce que tu veux
la lumière de tes yeux
où range, là dans un coin
si elle te brûle les mains
quand temps s'assombrira
nos âmes, tu verras
danser sous les soleils
de ma terre vermeille
bouquets d'or et genêts
ton île, pour me poser

"""""""""

février 09, 2017

TRAIT DE KHOL

Ciel d'un bleu profond
au-dessus des toits rouges
rassasiés de soleil
somnolentes ruelles

Trait de khôl des femmes
sur leurs paupières baissées

Derrière les volets clos
expirent les étés

Terre bouillonnante
où plongent les regards
des belles d'Ankara
aux hermétiques fards

Ankara 1980

"'''''''''

février 05, 2017



L' oiseau du matin chante sur l'arbre choisi.
Les notes s'égrènent joyeuses et vives.
Prélude d'une journée ensoleillée et bleue.
Le pain dore sur sa tranche. Il en devient craquant.
Nos regards endormis prennent vie dans les volutes brunes de café chaud.
L' oiseau du matin continue de chanter sur l'arbre choisi. Il le fait respirer. Il a changé de branche.
Le soleil vient d'entrer au midi.
Sa chaude rondeur muette drape nos oreilles tandis que résonnent les notes appliquées d'une étude de Bach.
L'oiseau de l'après-midi sillonne l'air. Nos prunelles s'agrandissent pour mieux accueillir ses arabesques et nos rêves d'évasion. Pressé par le temps, Le soleil a rompu son quart et déserté le midi.
Il calque maintenant son oeil sur les tuiles ocres de la bâtisse périgourdine.
Dans le jardinet, l'arbre à papillons attrape la lumière et bat joliment des ailes près des pupilles du chat de la maison.

"'''''''''''''


Les hommes dont les beaux yeux
adoubent notre regard
quand nous sommes pour eux
plus qu' une femme de hasard
Les hommes de notre vie
qui éloignent la mort
dont les yeux nous défient
de les aimer encore

"'''''''''''''''

janvier 26, 2017

LE LAC










Imagine les lieux
habités de silences
la montagne, les cieux
dans la nuit qui s'avance

Les reflets de la lune
sur le lac endormi
où navigue la plume
de l'oiseau du midi

Les rivages qui se fondent
lentement dans la nuit
quand les ombres fécondent
en douceur, la magie

Imagine les lieux
habités de silences
de la terre jusqu'aux cieux
nul bruit, nulle danse

"'''''''''''

janvier 23, 2017

MON ILE





Mon île
mon il
mon paysage
mon voyage

Mon phare
mon rayonnement
mon sens
mes sens

En nos hivers et ses frimas
dans la lumière de nos étés
mon tendre cocon sur la terre
où toute mon âme vient se nicher

Toi
toit

Moi
ton autre

"''''''











janvier 21, 2017

Une silhouette se cambre
dans la douceur du jour
et la peau sur ses reins
se tend au vent d'amour

🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩

janvier 17, 2017

                            ♡   Nos étés bleus à la bouille ronde de water-melon  ♡